Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Oct

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit de Jean d'Ormesson

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit de Jean d'Ormesson

.

Editions Robert Laffont - 248 pages
Littérature françai
se

Le dernier roman de Jean d'Ormesson se décline en trois parties :
- Tout passe : Nous vivons une époque de transition, les livres, la famille, les murs, les frontières, les monnaies jusqu à la religion. Tout se sait puisque, par la Toile, chacun est immédiatement informé du sort de tous.
- Rien ne change : Un écrivain cherche sa voie et il ne s'en sort que par l'amour d une femme, Marie. Il se donne à elle qui le rend à lui-même. L'amour est plus important que la littérature.
- Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré : Au grand-père devenu sujet classique de l'auteur, à Pama le bouddhiste, à Marie, la femme aimée, s'ajoute Dieu. Car comment peut-on parler d autre chose que de Dieu ?

MON AVIS :

Verbeux et souvent nombriliste, le dernier roman de Jean d'Ormesson énonce des vérités, énumère des réalités et juxtapose les situations angoissantes, plaisantes ou dérangeantes. Une vue de l'esprit, un rapport au monde intellectualisé à outrance, qui perdent le lecteur et ne l'intéressent pas à l'humanité de son récit. Un rendez-vous manqué avec un auteur dont j'attendais beaucoup et qui ne parvient jamais à dépasser les conventions tissées autour de sa personne et de sa vie.
Une oeuvre érudite, ma première lecture de Jean d'Ormesson, qui ne peut qu'être marquée d'une grande déception...

Je remercie néanmoins les éditions Robert Laffont et entrée livre pour cette découverte.

Non seulement le monde est immense, mais ce qu'on peut en dire est sans fin. De tout ce qui se passe sur cette planète, de mon grand-père, bien sûr, et de Pama Karpo, mais aussi des fourmis, des abeilles,des phoques, des dromadaires, du mouvement des nuages et des astres, des opinions des uns et des autres, de la politique, de la littérature, de l'amour (...) Il s'est produit dans notre histoire passée quelque chose d'aussi décisif que notre big bang primordial : c'est la naissance de l'homme, de sa pensée, de sa parole. On en vient à se demander ce que pouvaient bien être l'univers, l'espace, le temps, la lumière sans personne pour regarder, pour écouter, pour parler, pour changer les choses en mots, en chiffres, en commentaire, en représentation infinie. La pensée de l'homme crée le monde une seconde fois. Tout se passe comme si Dieu, après avoir créé l'invraisemblable univers, avait fait surgir les hommes pour le comprendre, pour lui donner un sens, pour le transformer.

Commenter cet article

Patrik 19/01/2014 22:35

Et bien moi aussi c'est la première fois que je le lis et il m'a enchanté. Je l'ai trouvé lumineux comme le Dieu qui se camoufle en hasard pour se promener incognito dans le monde.

Yuko 19/01/2014 22:40

Bonjour, si vous aimez les écrits lumineux, je vous conseille la lecture des oeuvres de Christian Bobin :)

Stéphanie 23/10/2013 14:35

Merci pour cette chronique !

Yuko 23/10/2013 17:44

N'hésites pas à te faire ton propre avis, il sera peut-être mois négatif que le mien :)

La Garçonnière de Hélène Grémillon 22/10/2013 08:12

Déjà, le titre m'intrigue beaucoup :) On verra ce qu'il raconte!

Yuko 22/10/2013 09:58

Vous avez raison, l'important c'est de se faire son propre avis !

Valou076 20/10/2013 12:33

je n'

Yuko 21/10/2013 19:22

Tu as parfaitement résumé l'idée Valou, il faut trouver le bon titre !

Valou076 20/10/2013 12:34

oups, je n'ai encore jamais lu cet auteur... peur de ce nombrilisme justement, mais curieuse de le tester un jour, malgré tout...il faut que je trouve le bon titre !

Sylvie, Enfin moi 17/10/2013 22:22

Je suis fascinée par cette homme, sa profondeur, ses yeux pétillants, ce regard profond
Je vais acheter ce livre
Bisous ma Yuko

Yuko 18/10/2013 10:02

Tu en as lu d'autres de l'auteur ? Je suis comme toi ma Sylvie, j'aime beaucoup l'homme (du moins ce que nous en montrent les médias) mais ai été très déçue par ce livre... bisous !

Archives