Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Feb

Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée

Publié par Yuko  - Catégories :  #Cinéma

Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée

.

Film américain - 1h57
Avec Matthew McConaughey, Jennifer Garner et Jared Le
to

1986, Texas. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.

MON AVIS :

Perspective sociale et lutte pour sa propre survie, Dallas Buyers Club raconte le désespoir, le changement et la rédemption d'un homme accablé par la maladie. Un parcours subtil et d'une intensité dramatique rare, conduit par l'impressionnante performance d'acteur de Matthew McConaughey qui a perdu 22 kilos pour ce rôle. Une transformation physique mais aussi psychologique qui fait de son personnage, un être attachant et magnifiquement humain.
Une immersion terrible et fascinante dans l'univers du VIH qui brasse des thèmes nombreux et variés : la maladie, son traitement, sa perception, les lobbies pharmaceutiques, la lutte des hommes pour leur survie, la rédemption d'un homme et sa rencontre improbable avec l'univers des homosexuels et de la séropositivité.
Une expérience intense et enrichissante dont on ne peut pas sortir intact... A découvrir absolument !

BANDE ANNONCE

Commenter cet article

Aaliz 25/02/2014 15:42

Ah la la si c'est aussi fort que Philadelphia, je vais encore pleurer comme une madeleine ! Mais bon, c'est pas grave, j'ai ce qu'il faut en mouchoirs ^^

Yuko 26/02/2014 11:36

C'est vrai, je n'avais pas pensé à Philadelphia. Le thème est traité de façon complètement différente et rien n'est fait pour faire tirer les larmes, au contraire, le réalisateur parvient à distiller un peu d'humour dans ses plans, c'est plutôt désarmant.

Mr Vladdy 24/02/2014 23:02

Un film que j'ai beaucoup aimé même si il reste très sobre et qu'on apprends pas grand chose de nouveau sur le sujet. McConaughey et Leto sont en tout cas énorme :)

Bisous

Yuko 25/02/2014 10:16

C'est vrai que tu n'as rien appris ? Moi, je ne savais pas qu'il y avait eu une telle lutte contre les lobbies pharmaceutiques aux Etats-Unis à cette époque, même si cela n'a rien de surprenant. Je ne connaissais pas l'histoire de cet homme et je trouve que dans l'ensemble, le combat et l'absence d'informations sur cette maladie à l'époque est bien rendu... Une belle surprise !
Bisous

Aurore 24/02/2014 22:29

C'est exactement ça ! Film coup de coeur !

Yuko 25/02/2014 13:16

C'est vrai mais c'est quand même dommage parce que Crazy est lui vraiment bien ;)

tinalakiller 25/02/2014 11:04

c'est lui qui avait fait Victoria ? merde m'en rappelais pas. Effectivement, c'était pas terrible.
Après, tout est une question de sensation et de vision personnelle :)

Yuko 25/02/2014 10:13

;) Je te le conseille mais il faut croire que moi, j'aime bien ce réalisateur... Sauf Victoria, les jeunes années d'une reine mais c'est un peu le Dune de Jean-Marc Vallée ;)
Pour répondre sur la mise en scène, c'est vraiment drôle parce que je n'ai pas du tout eu cette impression avec ce film même si je comprends parfaitement ce que tu veux exprimer. Peut-être que le destin du personnage et la très belle prestation des acteurs a balayé tout ça et que j'ai été happée par l'histoire...

tinalakiller 24/02/2014 23:20

Non, j'aimerais tout de même le découvrir :)

Yuko 24/02/2014 22:48

J'ai beaucoup aime CRAZY du même réalisateur, tu l'as vu ?

tinalakiller 24/02/2014 19:04

Oh oh oh je crois qu'on tient un premier désaccord de cette année ! lol
non, j'ai pas détesté, loin de là, mais bizarrement, ce film n'a pas réussi à m'emballer. Il y a pourtant un vrai fond, c'est particulièrement bien interprété, mais je trouve que la mise en scène ne suit pas toujours l'histoire qui en elle-même est très forte. Disons que c'est le genre de film que je regarde et que j'oublie. Ca aurait pu pour moi être un grand film.

tinalakiller 25/02/2014 00:03

Je suis d'accord qu'il y a certains grands films qui n'ont pas forcément une grande mise en scène, ça c'est clair que ça ne fait pas tout. D'ailleurs, un film qui repose que sur la mise en scène mais qui oublie l'histoire peut être très mauvais (par exemple le dernier Jarmusch : objectivement, la mise en scène est tout ce qu'il y a de plus correct par rapport à tout ce qu'on voit, mais l'histoire est à jeter). Je ne pense pas qu'il existe de recettes magiques, ou du moment, pas toutes les recettes peuvent être appliquées. Par exemple (premier exemple qui me vient en tête à presque minuit), un style très froid et intellectuel à la Haneke ne correspondra pas forcément à un type d'histoire ou à un autre réalisateur. Ce qui sera réussi à l'un ne le sera pas forcément à un autre. L'histoire et les interprétations sont très bonnes, je ne peux être que d'accord avec ça. Si McConaughey et Leto gagnent l'Oscar, je serais la première ravie ! Mais j'ai parfois justement l'impression que le film repose que sur ça et c'est pas toujours une bonne chose (même si je reconnais que certains films reposent réellement que sur ça, mais encore une fois, tout dépend du film). Mais je suis persuadée que ce n'était pas "la recette" (pour reprendre la formule) faite pour ce film en particulier.
Et puis, prends par exemple, un bouquin. T'as une bonne histoire, de bons personnages, mais l'écriture est moyenne. C'est frustrant, non, surtout quand tu vois un énorme potentiel derrière ? Ben là, pour moi, c'est la même chose. Il y a évidemment quelques trucs pas mal dans la mise en scène (surtout au début d'ailleurs) mais pas tout le long. J'ai presque l'impression que le réalisateur s'est fait mangé par la grandeur de son histoire, du propos et de ses personnages et qu'il se force à garder un contrôle sur tout. C'est pas que la mise en scène est plate, loin de là, (encore une fois, je pense qu'il y a de la recherche) mais c'est presque trop maniérée, trop clinique, alors qu'on sent que ça veut se lâcher (dans le bon sens du terme) par moments. Je trouvais que le film manquait d'émotion du coup. Je n'aime pas forcément les mises en scène hollywoodiennes qui font que du sensationnel, mais là j'ai trouvé le résultat presque froid, ça m'a pas autant retourné que je l'imaginais (même si l'histoire est au fond dégueulasse pour ce type). Parfois, j'ai presque eu l'impression de voir ces reportages à la télé sur des sujets intéressants, qui sont pas mauvais, qui ont un bon sujet, mais que tu vas vite zapper juste après (aujourd'hui, j'utilise beaucoup de métaphores). J'espère que tu vois en tout cas l'idée que je me fais. Je développerai bien dans ma critique (je vais la faire cette semaine).

Yuko 24/02/2014 20:23

Ah, je te retrouve enfin Tinalakiller ;) En fait, je me demande surtout ce qui aurait pu faire de ce film, un grand film pour toi ? Juste la mise en scène ? Parce que l'interprétation et l'histoire sont incroyables, non ? Moi, j'ai quand même appris pleins de choses grâce à ce film et j'y ai pensé longtemps après l'avoir vu. Cela dit, je comprends ce type de sensations suite à un film. Peut-être que tu en attendais trop ?

tinalakiller 24/02/2014 19:21

oui, comme tu le dis, ça reste évidemment que mon avis ;)

Agrippine 24/02/2014 19:19

Ah c'est marrant, pour moi ça a vraiment été un grand film..comme quoi les goûts..:)

agrippine 24/02/2014 15:28

c'est mon coup de coeur de ce début d'année !!

Yuko 24/02/2014 16:10

Je suis bien d'accord avec toi, j'ai vraiment été bluffée par cette prestation !

Archives