Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Mar

Automne de Jon McNaught

Publié par Yuko  - Catégories :  #BD

Automne de Jon McNaught

.

Editions Nobrow - 1 tome

C'est un mardi gris d'octobre semblable à tant d'autres dans la petite ville de Dockwood. Les habitants vaquent à leurs occupations quotidiennes: à la maison de retraite d'Elmview, un garçon de cuisine prépare le repas des pensionnaires; le long de la rue Nettlefield, un livreur de journaux finit sa ronde; et dans les arbres les hirondelles se rassemblent à grand bruit avant de s'envoler vers l'Afrique. Oeuvre contemplative et douce-amère, Automne suit les trajectoires de ces habitants, que Jon McNaught se plaît à faire se croiser, avec, pour toile de fond, les vestiges de l'arrière-saison.

MON AVIS :

Peu de texte pour cette belle interprétation de l'automne. Un ensemble serein, tendre et lisse, porté par des dessins doux, aux couleurs délicates. Une invitation à l'intimité, à la rédécouverte des dessins vintages, qui nous transporte de bulle en bulle vers la saison d'hiver. Une façon de contempler le quotidien, lent et tendre, de personnages ordinaires, leur rapport au monde, cristallisé dans des bulles souvent dénuées de texte. Une lecture agréable, bien qu'assez vite oubliée.

Automne de Jon McNaught
Commenter cet article

Marjorie // Exploratology 01/04/2014 23:02

Tiens ça fait plaisir de voir un article sur Automne de Jon McNaught :) J'avais aussi trouvé cette BD intrigante par sa poésie et sa retenue. Le découpage quasi cinématographique était intéressant aussi. Mais vous avez raison, on finit par l'oublier assez vite, il manque encore un petit quelque chose pour rendre la BD vraiment percutante...
A bientôt :)

Yuko 02/04/2014 09:56

Oui, c'est vrai. Là où vont nos pères suit le même procédé ! Je suis sure qu'en cherchant bien ce type de démarche existe dans bien des BD :)

Marjorie // Exploratology 01/04/2014 23:35

Ouii! Quand le dessin sans parole se délie vraiment, c'est un délice! (vous avez lu Là où vont nos pères ? Ça pour le coup, c'est merveilleux)

Yuko 01/04/2014 23:12

Tout à fait d'accord. Cela dit, on revient à l'essence même de la BD : le dessin, dans ses nuances, ses contrastes, l'occupation de l'espace. Le tout sans texte... Ou presque :)

Marjorie // Exploratology 01/04/2014 23:08

C'est le mot juste, fugace... Pas facile de faire une BD contemplative sur le quotidien! (ou alors il faut un minimum d'histoire ou d'humour à la Larcenet par exemple ^^)

Yuko 01/04/2014 23:05

On en garde finalement une impression fugace, une sorte de moment suspendu. Vous avez raison, il y a un aspect très cinématographique dans l'oeuvre.
A bientôt !

Sylvie, Enfin moi 25/03/2014 20:09

Gros bisous ma Yuko

Yuko 25/03/2014 23:38

Merci ma Sylvie ^^ Tes adorables mots me font toujours plaisir !

Archives