Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Apr

Sauf les fleurs de Nicolas Clément

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

Sauf les fleurs de Nicolas Clément

.

Editions Buchet - Chastel - 76 pages
Littérature française - 1er rom
an

Marthe vit à la ferme avec ses parents et son frère Léonce. Le père est mutique et violent, mais l’amour de la mère, l’enfance de Léonce et la chaleur des bêtes font tout le bonheur de vivre.
À seize ans, elle rencontre Florent et découvre que les corps peuvent aussi être doux. Deux ans plus tard, le drame survient. Les fleurs sont piétinées, mais la catastrophe laisse intacts l’amour du petit frère et celui des mots.

MON AVIS :

Par petites touches successives, Nicolas Clément raconte avec pudeur et sensibilité, l'histoire de deux enfants brisés par la vie mais soudés par l'amour. Un thème audacieux (la maltraitance et ses conséquences) qui sous une apparente simplicité, dévoile par ellipses et avec subtilité, les contours d'un récit complexe et dur.
Une écriture poétique, souvent complexe, qui ouvre les portes d'un enfer vécu au quotidien par de nombreuses familles. Un petit livre intéressant.

Nous connaissons les mailles du corps, comment elles se cherchent et se trouvent pour nous protéger des coups. Nous posons des questions sans réponses, les yeux de Maman nous invitent à ne plus demander. J'aimerais savoir, pourtant, d'où je viens, de quel amour je suis née, si je serai, même une fois, l'endroit de quelqu'un. Papa dit Ca suffit les phrases à la con, Sors de table, Va nettoyer les outils. J'obéis. Léonce me rejoint dans la remise. Je plonge mes mains dans l'eau sale. Je frotte la rouille? Nous regardons Papa priser dans la cour, Léonce demande Tu crois qu'on vient vraiment de lui ? Je dis J'ai l'impression, Parfois, j'ai envie de frapper pour me mettre à sa place et comprendre.

Je n'ai pas découvert qui j'étais après ton doux visage. Je ne pleurais déjà plus avant tes beaux cheveux où se prend le silence. Mais depuis ton J'aimerais te revoir, tu es là et tu t'appelles Tard dans la nuit.

Quand la tristesse vient miauler dans mes jambes, je la prends sur mes genoux, j'appose mes mains de guérisseuse et je t'offre mon dos rond.

Commenter cet article

Asphodèle 13/05/2014 17:59

Il me fait très envie, il est déjà noté... Les extraits sont très beaux !

Yuko 13/05/2014 20:08

C'est un tout petit livre mon Asphodèle, il se lit très vite, entre deux gros livres de PAL ;)

Asphodèle 20/04/2014 18:56

Un beau billet qui vient conforter ce que je pensais déjà : il me faut le lire...dès que je serais un peu moins surchargée !!! Bises ma belle♥

Yuko 20/04/2014 23:10

Coucou Asphodèle ^^ Je suis sure que ce livre te plaira, il a toutes les qualités (une belle prouesse pour un premier roman) très beau week-end à toi et gros bisous !

Gagaie 19/04/2014 19:30

Les passages sont très beaux surtout le dernier...
Je note ses références, merci pour le partage Yuko.

Bonne soirée et bonnes fêtes de Pâques ♪

Yuko 19/04/2014 20:17

Bisous Gagaie, c'est toujours un plaisir de te croiser ici ^^ bonnes fête de pâques à toi aussi !

Laurence (Lolotte) 19/04/2014 18:30

J'ai envie de lectures plus légères en ce moment, je viens de finir deux livres assez durs mais je note quand même.

Yuko 19/04/2014 20:17

Je comprends, surtout que même si le livre est tout petit, son contenu est quand même rude...

Alex-Mot-à-Mots 18/04/2014 19:00

Je l'ai trouvé très fort.

Yuko 19/04/2014 09:36

Oui, et le tout condensé dans un tout petit livre.

Archives