Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Aug

5 raisons de voir... Festen de Thomas Vinterberg

Publié par Yuko  - Catégories :  #5 raisons de voir...

Festen.jpg

DVD - 1998
Réalisateur : Thomas Vinterberg
Film suédois, danois - 1 h 45
Avec Henning Moritzen, Ulrich Thomsen et Thomas Bo Larsen.


Pour ses soixante ans, Helge Klingenfelt organise une grande fête au manoir familial où il convie famille et amis. Il charge Christian, son fils aîné de dire quelques mots au cours du dîner sur sa soeur jumelle, Linda, morte un an plut tôt.
Au moment de passer à table, personne ne se doute des terribles révélations que va faire Christian en guise de discours d'introduction...

5 bonnes raisons de découvrir ce film :

1. L'intensité dramatique de l'histoire. Dramatique et intense, Festen ouvre les portes du cauchemar et des révélations sordides. Un drame aux résonances fortes et au vécu révélé avec une ambition et une volonté inébranlable. Le film recèle une grande cruauté et témoigne des grandes failles qui animent les personnages, les non-dits et les secrets bien gardés d'une famille trop blanche et trop idéalisée. 

2. La mise en scène et la façon de filmer. Conçu dans le respect des règles du Dogme, manifeste rédigé en 1995 par les cinéastes danois Lars Von Trier et Thomas Vinterberg, Festen a été entièrement tourné dans des décors et lumière naturels, caméra à l'épaule. Un atout pour le film qui, utilisant le procédé du documentaire, n'en devient que plus intimiste. Une mise en scène proche de ses personnages permettant aux spectateurs de comprendre le mal être exprimé.

3. Un film aux multiples récompenses. Festen a été récompensé à de nombreuses reprises : Prix du jury au festival de Cannes 1998, César du meilleur film étranger en 1999 et Meilleur film en langue étrangère au Golden Globes de 1999. Des récompenses à la hauteur de ce film aux thèmes universels.

4. Le spectateur comme témoin. Comme le suggère l'affiche du film, le spectateur devient témoin de la déliquescence de la famille Klingenfelt. Un rôle à part, mais néanmoins essentiel au film, qui fait d'une histoire familiale banale le théâtre des sentiments. Le film devient alors une immense scène dans laquelle les rôles s'inversent et où l'histoire implose.

5. L'interprétation des comédiens. Enfin, Festen ne posséderait pas cette force, sans la présence et l'interprétation magistrale de ses comédiens. Chacun à sa place, évolue, se heurte, change, se confronte. Un théâtre familial qui évolue sous le regard interrogateur du spectateur. A découvrir !

 

Festen1.jpg

Si vous aimez ce film, vous aimerez peut-être : 

- Melancholia de Lars Von Trier (2011)
- Les idiots de Lars Von Trier (1998)

Commenter cet article

Sylvie, Enfin moi 26/08/2012 11:45

Celui-ci je ne l'ai pas vu... Par contre il me tente vraiment... Merci de m'en parler...
Gros bisous ma Yuko

Yuko 27/08/2012 12:16



Je ne peux que te le conseiller car je l'ai beaucoup aimé... C'est un film plutôt dur et parfois coupant comme des lames de rasoir ! A voir absolument ! Bon retour
d'été ma Sylvie, c'est une joie de te retrouver !



Archives