Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Jun

5 raisons de voir... La leçon de piano de Jane Campion

Publié par Yuko  - Catégories :  #5 raisons de voir...

La-lecon-de-piano.jpg

 

DVD / Blu-ray - 1993
Avec Holly Hunter, Sam Neil et Anna Pakin
Palme d'or et prix d'interprétation féminine à Cannes en 1993.


Nouvelle Zélande, au siècle dernier. Ada, jeune femme muette, mère d'une fillette de neuf ans, rejoint son nouveau mari au fin fond du bush, contrée hostile et tropicale. Il accepte de transporter ses nombreuses malles à l'exception de son piano que récupère l'un de ses voisins illettré.
Ne pouvant supporter l'absence de musique, Ada accepte de regagner son piano, touche par touche, en se soumettant aux fantaisies de son propriétaire.

5 bonnes raisons de découvrir ce film : 

1. L'incroyable interprétation de Holly Hunter. C'est avec une grâce juvénile et brisée qu'Holly Hunter appréhende son personnage. Entre poésie et tendresse, elle nous offre un rôle fort pour un personnage déterminé et secret. Une interprétation époustouflante, récompensée à juste titre par un prix d'interprétation féminine à Cannes en 1993.

2. L'histoire tragico-romantique. C'est avec une émotion palpable et une grande sensibilité que Jane Campion, première femme à obtenir la palme d'or à Cannes, nous livre sa vision de la féminité. Elle nous offre une histoire teintée d'un grand romantisme, qui met en lumière une oeuvre originale et emprunt de sincérité.

3. La musique de Michael Nyman. Très connue, cette musique fait partie intégrante de l'oeuvre de Jane Campion. Elle révèle avec force la détermination de son personnage principal et le raffinement qui l'habite. Véritable personnage à part entière, voix parmi les voix, la musique occupe une part importante du film et lui permet de s'élever au niveau des sentiments les plus tendres et les plus nobles.

4. L'ambiance du film. Tourné en Nouvelle-Zélande, le film nous entraîne dans des décors étouffants qui retranscrivent à merveille le sentiment d'éloignement de la jeune pianiste. La cruauté de ces terres alliée au désœuvrement de la jeune femme, nous font comprendre l'importance de sa musique et l'aspect rassurant qu'elle revêt. 

5. L'importance des sens. Au-delà de l'histoire elle-même, Jane Campion dénude chaque sens, les combine, les oppose pour faire naître entre ses personnages, cette incroyable force et ce destin désincarné. De la musique au touché, en passant par la vue, tout son film s'abreuve de ressenti et met en lumière l'érotisme et la douceur des corps et des voix. 

 

La lecon de piano1

 

Si vous aimez ce film, vous aimerez peut-être :

- Sur la route de Madison de Clint Eastwood (1995)
- La pianiste de Michael Haneke (2001)

Commenter cet article

l'or des chambres 04/07/2012 19:21

(la même histoire évidemment, pas la mienne)

Yuko 05/07/2012 10:52



:)



l'or des chambres 04/07/2012 19:21

Je pense me lire le livre dont a été tiré le film (mais je ne crois pas que l'histoire soit exactement la mienne) je pense le lire en aout ou en septembre... Si tu l'as aussi on pourrait s'en faire
une lecture commune (le titre est "Histoire d'un fleuve en Nouvelle Zélande" de Jane Mander, il ne me semble pas qu'il existe en poche mais je vais regardé.

Yuko 05/07/2012 10:52



Une LC me tenterait bien mais je n'ai pas encore prévu de lire ce livre... Si tu as d'autres idées, n'hésite pas cxe serait avec plaisir :) Je viendrai en tout cas
lire ta critique sur ce livre !



dasola 03/07/2012 22:31

Rebonsoir Yuko, c'est un des 2 ou 3 films à part dans mon coeur: je l'ai vu plus de 20 fois en salle à l'époque de sa sortie entre 1993 et 1994. J'avais été éblouie par la musique, l'histoire
d'amour, les acteurs (Harvey Keitel est sidérant), pour la nature sauvage. Pas revu depuis 1994. J'ai tourné la page mais je le conseille vraiment pour ceux qui ne l'ont jamais vu. Bonne soirée.

Yuko 04/07/2012 13:30



Il y a des films comme ça qui nous accompagnent une partie de notre vie... je comprends que tu ne veuilles pas forcément le revoir (il y a toujours un risque de
déception ou de ne pas retrouver la même intensité qu'avant) mais ces films sont importants à des moments différents de nos vies :) C'est la marque des grands films !



l'or des chambres 03/07/2012 11:30

Tu as tout à fait raison, elle "habite" son rôle... La petite aussi est incroyable !!

Yuko 04/07/2012 13:13



Absolument et la musique devient sa voix ! La petite fille est en quelque sorte un prolongement d'elle même. Elle affirme son identité d'abord parce qu'elle fait le
lien entre la mère et le monde extérieur ensuite parce qu'elle se définit en opposition avec sa mère et la dénonce... 



l'or des chambres 02/07/2012 14:35

Un film magnifique et que j'adore... Je l'ai revu récemment , mais je le regarderais avec plaisir encore et encore !! La BO est une vraie réussite aussi, avec cette musique de Michael Nyman

Yuko 03/07/2012 11:27



L'actrice aussi est incroyable. Ses grands yeux expressifs et ce silence dans lequel elle se terre... Sublime ^^



Archives