Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Sep

Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

9782253122081-G.jpg

 

Editions Le livre de poche - 356 pages
Littérature française

 
Paris, mai 2002. Julia Jarmond est journaliste pour un magazine américain. Chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv, elle découvre avec constarnation la souffrance des familles juives victimes de la police française et s'attarde plus particulièrement sur le destin de Sarah. Contre l'avis de ses proches, elle décide d'enquêter sur la vie de la fillette déportée à l'âge de 10 ans et de son petit frère. Une quête qui lui fera perdre ce qu'elle a de plus cher.
 
Paris, 16 juillet 1942 : La rafle du Vél d'Hiv. La police française frappe violemment à la porte de la maison de Sarah et de sa famille, leur ordonnant de préparer rapidement leurs affaires.
Le petit Michel, apeuré, se cache dans un placard. Sa grande soeur, Sarah, l'enferme et emporte la clé en lui promettant de revenir. Mais elle est à son tour arrêtée et déportée au camps du Vél d'Hiv.

 

MON AVIS : 
 
Récit aux personnages fictifs ancrés dans une réalité amère, le roman de Tatiana de Rosnay captive autant qu'il révolte. Délicatement écrit et mis en scène, le roman alterne les points de vue, oscillant entre le regard interrogateur de Julia, journaliste curieuse et acharnée, et celui de Sarah, petite fille arrachée à son enfance par la culpabilité.
Un roman réussit autant par les thèmes qu'il aborde que par la pudeur qu'il revêt. Un moment de réflexion pour une période sombre de l'histoire de France, une écriture pure et simple pour une lecture envoûtante.
  
Le roman de Tatiana de Rosnay a fait l'objet d'une adaptation cinématographique par Gilles Paquet-Brenner en 2010 : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19136679&cfilm=171087.html

 
Un nouveau livre pour le challenge "La littérature fait son cinéma" :
 
CHALLE~2
 

Mais maintenant que je savais ce qui avait eu lieu ici, si près de moi, dans un lien si intime avec ma propre vie, je voulais en apprendre davantage. Ma recherche n’était pas terminée. Je ressentais le besoin de tout savoir. Qu’était-il arrivé à la famille juive qui habitait à cet endroit ? Comment s’appelaient-ils ? Y avait-il des enfants ? Quelqu’un avait-il survécu aux camps ? Etaient-ils tous morts ?
J’errai dans l’appartement vide. Un mur avait été abattu dans une des pièces. Perdue dans les gravats, j’aperçus une longue et profonde ouverture, habilement dissimulée derrière un panneau de bois. Les travaux l’avaient partiellement mise à jour. Si seulement les murs avaient pu parler… Mais je n’avais pas besoin de ça. Je savais ce qui s’était passé ici. Je pouvais le voir. Les survivants m’avaient raconté la nuit chaude et tranquille, les coups sur a porte, les ordres brutaux, la traversée de Paris en bus. Ils m’avaient dit la puanteur infernale du Vél d’Hiv. Ceux qui pouvaient en parler étaient ceux qui avaient survécu. Ceux qui s’étaient échappés, qui avaient arraché leur étoile jaune et trouvé un moyen de s’en sortir.

Commenter cet article

Nina 02/10/2011 19:22


Franchement j'ai bien aimé ce roman, j'avais beaucoup d'apriori sur cette auteure je l'ai lu par hasard pendant les vacances et j'ai été étonnée par la qualité de cette histoire, c'est sobre bien
écrit et ce roman nous explique l'impossible oubli et cette indifférence dont ont été victime les rescapés quand ils sont revenus des camps. Je suis allée en Allemagne au début de l'été grâce au
jumelage de ma ville avec une ville d'Allemagne, le thème cette année était l'histoire et nous nous sommes rendus tous (familles allemandes et françaises ensemble) au camp de concentration de
Dachau, on a fait de ce lieu un centre pour la mémoire des victimes. J'ai lu ce roman après et je suis certaine qu'il a raisonné différemment en moi à cause de ce voyage.


Yuko 03/10/2011 12:11



Je suis bien de ton avis ! Comme toi, j'ai découvert ce livre par hasard lors de mes vacances et je n'ai pas réussi à le lacher avant la fin...C4ets très étonnant
parce que beaucoup de passages étaient attendus mais je ne sais pas pourquoi, la magie a opéré sur moi !



Le journal de Chrys 15/09/2011 22:08


Un excellent roman!!!!


Yuko 17/09/2011 13:33



Je suis tombée dessus par hasard et ne regrette pas ma lecture...



Sylvie, Enfin moi 15/09/2011 16:50


Un livre que j'ai adoré...
Tout comme le film....
Bisous ma belle
Sylvie


Yuko 17/09/2011 13:30



Il faut maintenant que je voies le film... Gros gros bisous Sylvie !



Princess' 15/09/2011 13:12


Dans ma PAL... ms bon, je traine mon Musso-là :(


Yuko 17/09/2011 13:15



Après ton Musso, je ne peux que te conseiller la lecture de ce roman :)



George 15/09/2011 10:57


j'hésite encore à lire ce roman, peut d'être un peu trop sensible dès qu'il est question de cette période de l'histoire et qu'il est question d'enfants !


Yuko 17/09/2011 13:14



C'est vrai que ce n'est pas un thème des plus réjouissant... néanmoins, l'écriture fluide et sincère de Tatiana de Rosnay ne nous immerge jamais dans
l'horreur...



Archives