Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Aug

INLAND EMPIRE de David Lynch

Publié par Yuko  - Catégories :  #David Lynch Univers

18719095-1-.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070108_020518.jpg

 

Film américain/polonais - 2 h 52 - 2006
Avec Laura Dern, Justin Theroux et Jeremy Irons

 
Nikki Grace (Laura Dern), comédienne, attend impatiemment de savoir si elle a été sélectionnée pour un rôle dans une nouvelle production hollywoodienne. Le lendemain, elle reçoit un appel qui lui annonce qu'elle est effectivement retenue pour le rôle de Suzanne Blue dans une romance intitulée On Hight in Blue Tomorrows.
Mais au cours du tournage, le réalisateur apprend qu'une partie du film a déjà été tournée puis interrompue pour des raisons mystérieuses. Les acteurs principaux auraient été assassinés.
 
MON AVIS :
 
Lorsqu'il annonce en 2005 qu'il va tourner INLAND EMPIRE, fort de son succès après Mulholland drive, Lynch désire renouer avec un certain cinéma expérimental. A l'image de The Grandmother, court-métrage réalisé en 1970 (34 minutes), David Lynch a souhaité faire d'INLAND EMPIRE un objet d'expériences dans lequel il aurait la main mise sur la réalisation, les décors et le montage.
 
Produit avec des moyens légers, le film thématise le rapport qu'entretiennent les hommes à la télévision et au cinéma, aux sonorités et à la noirceur des fantasmes humains. Conçu par une juxtaposition d'images et de sons, INLAND EMPIRE se raconte difficilement. Lieu des sens et des sentiments, il est difficile d'en résumer la pensée sans trahir la volonté de l'auteur.

 
inland-empire4.jpg
 

Laura Dern, magnifique déesse Lynchéenne, trouve ici un rôle à sa mesure, incarnant tour à tour tous les visages féminins que comprend le scénario par ailleurs écrit au jour le jour. Alternant brillamment sensualité, féminité et sensibilité, elle a trouvé à travers Nikki un rôle à sa mesure, nuancé et révolté, sensiblement malsain. 
 
La musique, signée David Lynch et Krzysztof Penderecki, accentue le sentiment de mal être global qui s'échappe du film. Soulignant avec insistance, les regards et le drame étouffé qui se dégage des scènes.

 
inland_empire2.jpg 
 

Le cinéaste utilise ici les spectres de lumière, les cuts inopinés et les fondus de noir pour conférer à son oeuvre une intensité dramatique contenue et diversifiée. Difficile dès lors de tracer une frontière claire entre le réel cinématographique et la pensée de son auteur incarnée par d'improbables personnages, tant Lynch brise le schéma narratif de son histoire.
 
Confusion narrative du temps et de l'espace, le film se joue des mises en abîmes et d'une profonde descente aux enfers de ses personnages. Terriblement complexe et dérangeant, INLAND EMPIRE fait du dernier film de Lynch un OVNI artistique difficilement accessible et obstinément long.

 
G104491834739361.jpg
 

Malgré une véritable recherche scénaristique, une décomposition des repères visuels et une occupation de l'espace fouillée, le film pèche par son côté hermétique et confus. Elitiste et sombre, INLAND EMPIRE semble mettre en image les désirs et les déceptions d'une femme perdue dans un univers cinématographique bien trop sombre pour elle. Sorte de personnage fictif, Nikki, devient actrice de sa propre vie et perd peu à peu toute notion du réel. Lynch s'amuse une fois encore à égarer ses personnages dans les méandres de l'esprit et dans une multitude de sentiments complexes, abandonnant la dichotomie réel/imaginaire de Mulholland drive pour une symbiose déconcertante des deux.
 
Un film surprenant de par sa construction mais néanmoins pointu, réservé aux véritables fans de l'univers Lynchéen destructuré. Un spectacle sombre et irrationnel, long et éprouvant.
 

 
inland_empire_1.png 
 

- INLAND EMPIRE a reçu le Prix Spécial aux National Society of Film Critics Awards en 2006
 
- La scène des personnes déguisées en lapins, fait référence à un moyen métrage Rabbits réalisé puis diffusé par Lynch sur son site (DavidLynch.com) en 2002. Naomi Watts y fait une apparition. Dans INLAND EMPIRE, elle prête d'ailleurs sa voix à l'un des lapins. 

 
 
Les avis de Cachou et de Vance ici et ici.
 
Logo%20Lynch%20Cam%C3%A9ra
Commenter cet article

Vance 15/08/2011 07:43


Un film éprouvant, oui, tout à fait, mais terriblement séduisant aussi. On en sort lessivé. Malgré les réserves que tu as soulevées (le côté hermétique de certaines transitions, le symbolisme
exacerbé, la longueur), j'ai adoré.


Yuko 16/08/2011 15:15



Je suis comme toi, j'ai bien aimé le film que j'ai trouvé efficace de par sa mise en scène, son interprétation et son montage. J'ai été particulièrement attentive à
la scène d'interrogatoire. Je ne sais pas si cela s'est passé ainsi mais cela m'a permis de me mettre quelques minutes dans la peau d'un homme qui confronté à des difficultés de langages serait
ainsi accusé sans comprendre la langue... aujourd'hui des traducteurs sont obligatoires ! Et c'est tant mieux !



Mo5kau 09/08/2011 20:17


L'après Mulholland Drive s'annonçait périlleux. A pousser l'abstraction trop loin, il y avait un risque de perdre les spectateurs, même les plus fidèles. Et c'est Vrai que Inland Empire est
difficile à cerner. Des passages fascinants succèdent à des scènes trop longues et trop opaques.


Yuko 16/08/2011 14:08



Oui, c’est ce tout à fait ça. Le tout lié à une mise en scène souvent très longue... depuis, j’attends impatiemment son prochain film ^^



Thomas Grascoeur 08/08/2011 23:16


J'avoue que ça reste "Blue Velvet"!


Yuko 09/08/2011 11:48



C'est vrai que j'ai eu moi aussi un gros coup de coeur pour Blue Velvet ^^ Si tu as un moment pour lire la critique que j'en avais faite, je serai ravie d'avoir ton
avis sur ce film :) A bientôt !



Thomas Grascoeur 04/08/2011 19:06


Une oeuvre fascinante...


Yuko 08/08/2011 12:17



C'est vrai qu'il s'agit d'une oeuvre fascinante ^^ Même si elle ne m'a pas autant touchée que Mulholland drive ou Lost Highway. Et toi ? quel est ton film de Lynch
préféré ?



Sylvie, enfin moi 04/08/2011 07:50


C'est toujours un univers différent, a vrai dire j'aime beaucoup. Même si je pense que je ne dois pas tout comprendre...
Je le verrais peut être...
Bisous Yuko
Sylvie


Yuko 04/08/2011 11:34



Je crois que c'est l'un des films de Lynch les moins accessibles... Il ets très déroutant ^^ Néanmoins, si tu as l'occasion de le voir, je serai curieuse d'avoir ton
avis :) Bisous ^u^



Archives