Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Aug

Je m'appelle Elisabeth d'Anne Wiazemsky

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

Je-m-appelle-Elisabeth.jpg

 

Editions Gallimard - 168 pages
Littérature française


Betty a douze ans quand elle recueille, à l'insu de tous, dans la cabane de son jardin, un fou qui s'est échappé de l'hôpital psychiatrique dont son père est directeur. Quarante ans plus tard, elle raconte leurs échanges, leurs regards et leur tendresse.

 

MON AVIS : 


Anne Wiazemsky parvient ici à décrire le monde de l'enfance avec talent. A travers une écriture pudique et sincère, elle dévoile avec justesse l'exaltation, la honte, l'inquiétude de l'enfant face à un monde, celui de "son" fou, qui lui échappe. Bien que très descriptif, le livre n'en n'est pas moins une belle réussite, grâce à une écriture sobre et intimiste. Un livre qui témoigne de l'insouciance de la jeunesse et du passage à l'âge adolescent. Tendre et enfantin.

Rose revenait quand Betty quitta la cuisine. Dissimuler le paquet derrière son dos, lui sourire, donner l'impression que ce mardi était un mardi comme tous les autres l'amusait énormément. Ce qu'elle éprouvait depuis sa rencontre avec l'homme évadé la transportait dans un monde inconnu, une sorte de nouveau jeu qui ressemblait aux aventures de ses livres favoris, ceux qui, à l'inverse de fantômas ne lui faisaient pas peur, où un enfant avait le pouvoir de cacher un adulte innocent traqué par des bandits sanguinaires.

Betty prit le biscuit. Depuis un moment déjà, elle n'était plus dans la paisible salle à manger familiale mais, en pensée, dans la cabane au fond du jardin, avec celui qu'elle appelait "mon fou"

L'un lisait le dernier numéro de L'express, l'autre Le Monde. Betty les regardait et s'étonnait : pour eux, elle était toujours leur petite dernière. Ils ne soupçonnaient rien de l'extraordinaire aventure qu'elle était en train de vivre. Elle n'avait pas conscience de leur mentir. Elle cachait un évadé dans sa cabane, soit, mais c'était son fou, son histoire, cela ne regardait qu'elle. D'ailleurs, personne ne devait savoir qu'un malade s'était enfui de l'hôpital.

Commenter cet article

mademoiselle mode 04/09/2012 13:25

Un article véritablement complet.
J'avoue n'avoir vu aucun de ces films, j'ai tellement du mal à tenir en place au cinéma :/



http://www.mademoisellemode.com/
N'hésite pas à passer - des bisous ♥

Yuko 05/09/2012 11:02



C'est vrai tu ne tiens pas en place au ciné ?



Sylvie, Enfin moi 03/08/2012 20:17

Un livre à mon avis touchant et plein d'émotion.
Bonne soirée ma belle
Gros bisous ma Yuko

Yuko 04/08/2012 17:41



Une façon de rester dans l'enfance et de se bercer de ses tendres illusions :) A découvrir ^^ Bisous à toi ma Sylvie !



Asphodèle 03/08/2012 16:30

Hum encore une tentation ! Je note mais pas avant 2013 !! Ma LAL et ma PAL font de la rétention !!! Bises Yuko

Yuko 04/08/2012 17:40



^^ Héhé, serais-tu en train de devenir raisonnable ? (Dommage, ne m'en veux pas si j'essaie quand même de te tenter encore...) bises Asphodèle !



Archives