Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jan

L'ardoise magique de Valérie Tong Cuong

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

L-ardoise-magique.jpg

 

Editions Stock - 176 pages
Littérature française


Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d’un pont. Un train surgit. L’une saute, l’autre pas. 
C'est Alice qui a sauté. Elle est riche, jolie, et habite un quartier résidentiel. L’autre s’appelle Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit chez son oncle et sa tante dans le quartier des HLM. Les deux amies s’étaient juré de se suicider ensemble. En rompant le pacte, Mina perd toute raison d’exister. 

Pourquoi n’a-t-elle pas sauté ? Qu’est-ce qui l’a retenue à la vie ? Pourquoi Alice voulait-elle en finir ? Quelle spirale les conduisait ainsi au suicide ? Devenue fugitive, Mina cherche à comprendre ce qui s’est passé depuis qu’Alice est entrée dans sa vie. Pourquoi ont-elles noué une amitié si forte ? Qui était vraiment Alice ? Cette enquête va pousser Mina à regarder la vérité en face, une terrible vérité, dont il lui faudra s’affranchir pour gagner sa liberté.

Quatrième de couverture.

 

MON AVIS :

Valérie Tong Cuong nous raconte l'histoire d'une jeune fille qui tente de faire face à son ombre, une culpabilité croissante, un désir de vivre malgré tout. A travers une écriture fine et sensible, l'auteur évoque le mal être de l'adolescence, la recherche de repères, l'espoir et la compréhension. Un texte évocateur, sensible et cruel. Un conte pour adolescent, entre recherche de soi et quête d'identité, nécessairement douloureuse. Un livre intéressant sur l'adolescence, le désir de vivre et de mourir...

Elle m'avait quitté sans regret, comme elle avait quitté le reste du monde. Avec élégance, les cheveux dessinant derrière elle une onde éphémère entre ciel et terre.
Elle aurait d'ailleurs sauté de la même manière, sachant que je renoncerais. Rien ne l'aurait fait bifurquer. C'était inscrit, je ne dis pas ça pour me dédouaner, mais parce que je le savais, je le sentais intensément.
Ce n'était pas de l'indifférence, ce n'était pas du désespoir, c'était son calcul personnel, une nécessité.
Un objectif inconvertible, une cible.
Le reste était devenu mon affaire.

Commenter cet article

Gagaie 22/01/2013 14:07

Une histoire intéressante qui me fait penser au film d'animation "Colorful". L'adolescence, un moment pas toujours très facile. Je note les références de ce livre. ;)

Yuko 23/01/2013 11:19



Je n'ai pas vu "colorful" même si je l'avais noté quand tu en avais parlé sur ton blog :) Une occasion de le découvrir peut-être :)



valou 14/01/2013 21:57

pfiouh, ce n'est pas un sujet anodin celui-là, il faut avoir le moral déjà à la base !

Yuko 15/01/2013 21:24



D'autant que le documentaire commence immédiatement sur la description d'une scène vraiment horrible...



mademoiselle mode 13/01/2013 10:58

Tu me donnes toujours envie de tout lire toi ^^
Me reste plus qu'à tenter de trouver du temps :/

New post - Kisses ♥
http://www.mademoisellemode.com/

Yuko 14/01/2013 11:23



;) Oui, le temps.. nous sommes toujours en train de lui courir après ^^ J'espère que tu commences bien ton année 2013 ! qu'elle soit sereine ^^



SAB 12/01/2013 15:16

Un roman qui a l'air interessant et ta critique est très subtil et donne réellement envie d'en découvrir plus. A trés bientôt...

Yuko 14/01/2013 11:03



Je suis ravie de t'avoir donné envie de découvrir le livre ^^ J'espère qu'il te plaira SAB ^^ GROS bisous et à très vite !



Sylvie, Enfin moi 11/01/2013 22:20

Pas assez le moral en ce moment pour le lire
Mais ta critique est très fine
Gros bisous ma yuko

Yuko 14/01/2013 10:55



Coucou ma Sylvie ^^ Espérons que les beaux jours reviendront vite ! Ca aide à faire remonter le moral ! Je t'envoie de gros bisous en attendant ^^ Belle et lumineuse
journée à toi !



Archives