Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Sep

La ballade de l'impossible de Haruki Murakami

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

20782.jpg

 

Editions Belfond - 446 pages
Littérature japonaise

 
Watanabe, étudiant à Tokyo et Naoko partagent depuis l'adolescence un terrible secret : le décès de Kizuki. Meilleur ami de Watanabe et petit-ami de Naoko, il a mis fin à ses jours la veille de ses dix-huit ans.
Enfermés dans un silence douloureux, Naoko et Watanabe se rapprochent, se souviennent et s'apprivoisent. Jusqu'à ce que Naoko, marquée par la mort, soit placée dans une maison de repos. Watanabe, amoureux de cette âme tourmentée, la poursuit en rêve... et fait la rencontre de Midori, jeune fille franche et espiègle, confrontée aux difficultés de l'existence mais amoureuse de la vie.
 

MON AVIS : 


Haruki Murakami signe ici l'un de ses premiers romans. Emprunt d'une pudeur fragile, il évoque avec une intensité dramatique crue et sans concessions, l'absence et la solitude, la marque de la mort sur les vivants et nous invite dans un univers pur, aux charmes poétiques envoûtant. Un roman cruel et tendre, alternant entre vie et mort dans un séduisant ballet funeste, entraînant les vivants jusqu'aux souvenirs... aux confins de leurs songes.
Les personnages, brisés comme autant d'automates, incarnent à merveille le sentiment amoureux. Un savant mélange porté par une écriture alternant érotisme et poésie pour un rendu parfois cru, souvent émouvant. Un roman terriblement contemporain, qui soulève les problèmes d'une génération trop fragile pour la vie qu'on lui offre, sans alternative que la mort pour y répondre.
Une oeuvre néanmoins teintée d'espoir au travers de personnages forts qui s'allient et s'aiment au delà des sens et des attentes.. Une écriture pure et incisive d'une intensité dramatique fascinante. Un parcours initiatique amoureux entre vie et mort, amour et passion... A découvrir.
 

La ballade de l'impossible vient d'être adapté au cinéma par Tran Anh Hung (2010) :
 
Une lecture qui s'inscrit dans le challenge "La littérature fait son cinéma" de Will
 
CHALLE~2

Quand j'ouvris les yeux, j'eus l'impression de vivre la suite de mon rêve. La pièce baignait dans la lumière blafarde de la lune. Je me mis instinctivement à la recherche des oiseaux métalliques sur le sol, mais il n'y en avait pas, bien sûr. Seule Naoko, assise toute droite au pied de mon lit, regardait dehors. Elle avait posé son menton sur ses genoux repliés, comme un enfant affamé. Je cherchai des yeux la montre que j'avais posée à mon chevet, pour vérifier l'heure, mais je ne la trouvais pas à l'endroit où elle était supposée être. D'après le clair de lune, je présumai qu'il devait être deux ou trois heures du matin. J'avais la gorge très sèche, mais je décidai d'observer Naoko sans bouger. Comme tout à l'heure, elle portait une sorte de robe de chambre bleue, et ses cheveux étaient retenus sur le côté par sa barrette en forme de papillon. Je pus ainsi voir très nettement son joli front éclairé par la lune. Je trouvais cela curieux. Avant de dormir, elle avait enlevé sa barrette.
Elle restait immobile dans la même position. Elle ressemblait à un petit animal nocturne attiré par le clair de lune. L'ombre de ses lèvres était amplifiée par l'angle du rayon de lune. Cette ombre qui semblait si fragile tremblotait au rythme de son coeur. Comme si ses lèvres chuchotaient des mots inaudibles à l'adresse des ténèbres.
J'avalai ma salive pour essayer de rafraîchir ma gorge desséchée et le bruit que je fis résonna fortement dans le calme de la nuit. Alors, comme répondant à un signal, Naoko se releva et vint s'agenouiller sur le sol à mon chevet, dans un léger froissement de tissu, pour me regarder dans les yeux. Je lui rendis son regard, mais ses yeux ne me parlaient pas. Ses prunelles étaient d'une limpidité presque artificielle, et j'eus l'impression que je pourrais peut-être apercevoir l'autre monde à travers elles, mais j'eus beau regarder, je ne vis rien. Nos deux visages étaient éloignés d'à peine trente centimètres, mais il me semblait qu'elle se trouvait à des années-lumières de moi.

Commenter cet article

Nina 06/10/2011 22:26


J'essaie de faire un article sur ce roman, je rame un peu !!! Je ne me souviens plus avoir eu du mal au début de cette lecture, j'ai été intriguée au début car j'ai pensé qu'il allait être ennuyeux
car c'est un roman épais quand même et puis j'ai été séduite par cette histoire.


Yuko 07/10/2011 17:25



L'écriture est très destabilisante au départ ! Je comprends ta difficulté à en parler... je crois que le plus simple est de dire ce que tu as ressenti... ne pas
forcément se fixer sur l'analyse mais laisser place à l'instinct ! C'est encore comme ça que ça marche le mieux !



Nina 02/10/2011 19:28


Je l'ai terminé hier et je l'ai adoré, j'aime beaucoup cet auteur, je voulais voir le film après le livre mais comme j'étais terriblement en retard dans mes lectures et bien je l'ai raté au cinéma
alors je vais aussi le louer, tant pis.....


Yuko 03/10/2011 12:16



Tu n'as pas été déroutée par l'écriture de l'auteur au début ? je dois avouer que le côté cru allié à beaucoup de poésie m'a initialement donné un étrange sentiment
qui s'est par la suite dissipé !



Princess' 04/09/2011 05:47


Je n'ai pas du tout réussi à rentrer dedans :(


Yuko 09/09/2011 12:43



C'est une écriture en effet très spéciale mais il y a des passages magnifiques...



Soan.c 03/09/2011 06:08


Pour une fois, je connais ^^ (contente je suis!) même si je n'ai pas lu le livre et que j'en ai entendu parlé grâce au film en fait ^^' (Et c'est pas parce que Mr profil parfait joue dedans...)
(bon en fait, si, complètement... :p)
Je me laisserais bien tentée par la lecture, mais quand même, je suis bien plus intéressée par l'adaptation (^^''') (bon, pour ma défense, les couleurs et les plans sont superbes). Bref, si j'ai le
temps, j'espère pouvoir comparer le roman et l'adaptation cinématographique ^^$
Des bises Yuko !!


Yuko 09/09/2011 12:39



^^ Héhé... J'aurai du me douter que Mr profil parfait état de la partie. Du coup, si tu me dis que le film est bien (en toute objectivité ^^ ) il faudra que je le
voie :)


Pleins de bisous Miss :) et à très bientôt !



lauraoza 02/09/2011 15:23


Je ne connaissais pas ce roman mais en tout cas ta façon d'en parler me donne envie de le lire !


Yuko 09/09/2011 11:50



C'est une écriture très étonnante, à la fois crue et poétique. Le mélange est réussit, je ne peux que te recommander ce livre :) A bientôt !



Archives