Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Mar

La disparition de Deborah L. de Michael Freund

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

La disparition de Deborah L

 

Editions Seuil - 222 pages
Littérature suisse


C'est à l'occasion d'une émission télévisuelle que le narrateur entend parler pour la première fois de Deborah L., célèbre ethnologue chercheuse. Et puis, le hasard, les rencontres, les coïncidences ont fait qu'il la retrouve au détour d'un vieux livre "amie des juifs" d'Alice Courouble... Mystérieuse et fuyante, Deborah L. a vécu les périodes troublées de l'occupation. Célèbre pour ses recherches, elle a été déportée sans raisons apparentes... 
Le narrateur se met alors en tête de retrouver sa trace et de lui rendre sa juste place dans l'Histoire.

 

MON AVIS : 

Récit introspectif doublé d'une recherche historique, le récit de Michael Freund se veut sincère et intuitif. Alternant habilement petite et grande histoire, il parvient à trouver un équilibre précaire entre fiction et réalité. Une recherche qui le mènera sur les traces de son propre passé mais qui, en cherchant à concilier les deux visions du rédacteur (romancier et historien) ne parvient pas totalement à convaincre. Un récit très bien écrit mais qui aurait gagné en intensité par un propos plus clarifié et moins complexe. Une oeuvre qui reste néanmoins à découvrir pour sa facilité d'écriture et pour son histoire, inspirée d'un véritable fait historique.

J'aurai du aller me recoucher, mais je sentais un mystère planer autour de cette Deborah dont par deux fois le hasard m'avait fait croiser la trace. Le hasard ? Non, ce n'était pas un hasard. Il y avait comme un signe dans cette rencontre inopinée, une invite à ne pas m'arrêter là, à poursuivre plus avant dans la direction que le destin m'avait désigné du doigt. L'énigme Deborah L. était résolue, certes, mais elle avait laissé place à un nouveau mystère. Comment fallait-il comprendre la réaction de Denise Paulme : est-ce qu'elle pouvait ignorer que Deborah avait été emprisonnée, puis internée ? pourquoi ne l'avait-elle pas mentionnée alors, qu'est-ce que cela cachait ?
Et de quoi avait-elle peur ?

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 05/03/2013 21:16

Tu aiguises ma curiosité....

Yuko 07/03/2013 12:03



Le livre est vraiment pas mal, surtout pour un premier roman !



laure 04/03/2013 13:52

Une belle couverture, un livre qui a l'air intéressant. Il faudra voir, mais plus tard pour moi :)
Bonne journée Yuko :D

Yuko 04/03/2013 14:39



La couverture est très troublante puisque de prime abord, elle a l'air très poétique. En la regardant de plus près, on constate qu'il s'agit du camps d'Auschwitz.
C'est une couverture très bien trouvée. Elle illustre à merveille la poésie terrible de ce lieu chargé d'histoire. Belle journée à toi aussi !



Asphodèle 04/03/2013 11:39

Ce livre a l'air intrigant mais bon... je passe pour le moment ! Bises Yuko^^

Yuko 04/03/2013 14:36



Le livre comme son personnage principal sont très intrigants et mystérieux...Une autre fois peut-être ^^ bises à toi Asphodèle :)



Archives