Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Oct

La tisseuse de Wang Quan'an

Publié par Yuko  - Catégories :  #Cinéma

19228372-1-.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100120_122210.jpg

 

Film chinois - 1 h 38
Disponible en DVD depuis le 5 octobre 2010 - Distribution M6
Avec Yu Nan, Cheng Zhengwu et Zhao Luhan


Lily, jeune ouvrière dans une usine de tissu, partage son temps entre son travail, son mari et son jeune fils. Lorsqu’on lui diagnostique une maladie incurable, elle décide de partir à la recherche de son premier amour...

 

MON AVIS :


A pas feutrés, Wang Quan’an nous entraîne dans l’univers intimiste de Lily, cette jeune mère qui, avec pudeur et dignité, fait face à une terrible maladie.
Loin du mélodrame social, le film nous invite au contraire à suivre, avec poésie, une chronique humaine tissée avec douceur et simplicité...


Le film débute dans un brouhaha assourdissant - le bruit des machines travaillant le tissus se mélange aux cris de Lily qui se dispute avec son chef de service. Celui-ci vient en effet de baisser son salaire parce qu’elle a mangé à son poste...


Le ton, réaliste et humain est donné. Sur fond de misère sociale, Wang Quan’an décrit avec minutie la vie de ces femmes, leurs conditions de vie ouvrière, la précarité de leur situation et l’état de faiblesse du salarié face à l’ère de l’industrie...

Véritable trame sociale de son histoire, le réalisateur prend cependant le parti de s’en détacher rapidement pour se concentrer, avec humilité et tendresse, sur le visage angélique de Lily...
Celle-ci, figure emblématique de la Chine moderne, interprétée par la sublime Yu Nan, comédienne fétiche du réalisateur (Le mariage de Tuya - Ours d'or au festival de Berlin 2006), décide en effet de tisser elle-même les derniers instants de sa vie...
Indifférente au monde qui l’entoure, appartenant comme les anges à une autre réalité, elle incarne avec justesse et pudeur, tous les âges de la femme - à la fois mère, épouse et amoureuse - pour nous offrir, au-delà de la condition féminine chinoise, par des regards et des silences posés, un portrait universel de Lily devenue ange parmi les hommes...

A l’image des films de Ken Loach, Wang Quan’an recrée ici une atmosphère fondamentalement humaine où s’épanouissent les regards et les silences... Une seule mélodie viendra troubler le calme froid des jours d’hiver... celle d’un accordéon, complainte déchirante, qui donne au film une réelle profondeur et une douce mélancolie...

Une oeuvre profondément humaine et pure, à la lisière du monde réel, où s’épanouit en secret, la recherche de la simplicité la plus pure... poétique et magnifique... 

PRIX : Le film a remporté le prix FIPRESCI de la Critique Internationale et le Grand Prix Spécial du Jury au Festival des Films du Monde de Montréal en 2009.

 

19191761-1-.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20091030_051809.jpg
  

Je tiens à remercier le site Cinétrafic qui m’a permis de faire une critique de ce très beau film dans le cadre de l’opération “un DvD contre une critique” et de vous le faire découvrir.

 

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le film La Tisseuse, en cliquant sur le lien et découvrir, sur des thèmes proches - Le cancer au cinéma

de nombreux autres films sur le sujet.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ce très beau film ^^ A très bientôt ! 

Commenter cet article

Sab 20/10/2010 04:46


J'ai beaucoup aimé ton résumé de ce film et surtout je trouve l'idée de Cinétrafic (un Dvd contre une critique) très intéressante, ça permet de découvrir des films qui passent souvent inaperçus aux
yeux du grand public! Bon, par contre, désolée mais je ne pense pas regarder ce film (même s'il a l'air vraiment très beau...), je suis bien trop la "larme facile" devant les films et après mes
trois semaines d'attaque microbienne, je ne peux plus voir un mouchoir en papier en peinture^^ Tu remarques à quel point mes critères de sélection pour les films sont sélectifs *hum,hum...* En tout
cas, merci pour cette découverte! A bientôt!


Yuko 25/10/2010 10:59



Merci Sab de m'avoir laissé un petit mot :) Je comprends que tu ne sois pas attirée par ce film qui est vraiment une tranche de vie sur le courage et la nostalgie
d'une femme au regard de sa propre vie... Ce qui est touchant c'est qu'elle s'arrête là où aucune femme de son âge ne s'arrête justement parce qu'elle connait la maladie dont elle est atteinte...
Mais la vraie force du film est de nous montrer tout ça sans tomber dans le pathos ^^ C'est une très belle découverte que je suis ravie de partager avec vous ^^ Bises et à bientôt !



Archives