Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Apr

Louise Bourgeois : L'araignée, la maitresse et la mandarine de Amei Wallach et Marion Cajoli

Publié par Yuko  - Catégories :  #Cinéma

19172693-1-.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20090922_022840.jpg

 

Documentaire américain - 1 h 40
Avec Louise Bourgeois, Jean-Louis Bourgeois et Pandora tabatabai Asbaghi
Distributeur SND - M6
Sortie DVD le 9 mars 2011

 
Louise Bourgeois se consacre à la sculpture depuis 1949. Établie à New-York, elle a côtoyé les plus grands artistes du 20 ème et 21 ème siècle tout en conservant une farouche indépendance d'esprit. Colérique et bornée, elle raconte, au travers de témoignages aussi vifs que troublants les traumatismes de son enfance qui ont fait jaillir des méandres de son esprit, des oeuvres aussi fortes et troublantes que ses araignées. Un passage dans son monde d'artiste peuplé de souvenirs d'enfance et de troublantes compositions.

 

MON AVIS : 
 
Artiste forte et indépendante, Louise Bourgeois fascine par un univers aussi touchant qu'éclectique. Icône de l'art moderne, elle nous entraîne avec délectation dans son atelier construit sur les souvenirs et les traumatismes d'une enfance qu'elle n'a pas accepté.
Femme révoltée, l'artiste nous dévoile, dans les secrets de son atelier, un troublant mélange d'oeuvres, de désirs et d'attente. Captivés et prisonniers de sa toile, le spectateur se retrouve happé par un univers fort, capté par les images d'une caméra mobile, découvrant le personnage et ses sensibilités derrière la force de ses oeuvres.
Véritable déclaration d'amour à une femme qui traversa les siècles en activiste indépendante, le documentaire s'attarde, par une construction parfois austère, sur les inspirations et les souvenirs doux et douloureux de cette femme, unique en son genre, qui eu le courage de contrer les artistes montant par un ressenti aussi profond que sincère et une indépendance d'esprit aussi forte que passionnée.
Artiste des temps modernes, Louise Bourgeois redevient le temps d'éplucher une mandarine, la petite fille blessée par un père exigeant. Puis revoit l'image de la mère au travers d'une gigantesque araignée, tentaculaire d'amour et forte de sa présence. Mère à son tour, elle explique son rapport au souvenir, à la sensualité et à la féminité. Un documentaire aussi complet que troublant sur une artiste de légende.
Une plongée tendre et forte dans un univers unique, celui d'une artiste exceptionnelle.
 
BANDE ANNONCE  

 
Je tiens à remercier le site cinétrafic qui m'a permis de découvrir ce très beau documentaire. 

Et vous invite, si vous souhaitez en savoir plus sur le film, à consulter :

Commenter cet article

Sab 09/04/2011 23:38


Je connaissais l'artiste et son travail mais pas du tout la personne qui se cacher derrière ces oeuvres! C'est toujours passionnant de découvrir les motivations et l'histoire d'une personne comme
Louise Bourgeois. Encore une belle découverte pour moi, merci! Bises^^


Yuko 12/04/2011 17:09



Connaissant ta curiosité en général et pour tout ce qui touche au monde de l'artistique, je ne suis pas surprise d'apprendre que tu connaissais l'héroïne de ce
documentaire ^^ En apprendre plus sur sa vie est intéressant dans la mesure où l'on comprend les démarches qui ont fait d'elle ce qu'elle est devenue :) et que les traumatismes d'enfance n'ont
jamais disparus. Finalement la sculpture était pour elle le meilleur moyen d'exorciser ses passions :) Bisous Sab ^^



Lune 04/04/2011 20:56


j'avoue aimer un peu moins ce type de film,mais pourquoi pas!^^
Bisous Yuko!
Lune


Yuko 08/04/2011 10:02



C'est toujours le souci des documentaires ^^ Mais je t'assure qu'on passe un bon moment avec cette incroyable artiste ^^ Bisous Lune :)



carmadou 04/04/2011 20:35


Son araignée superbe, vaut le détour à Bilbao au musée Guggenheim!


Yuko 06/04/2011 11:33



Ses araignées ont portent vraiment une force en elles ^^ Je trouve cette oeuvre (avec celle de la chambre rouge) fascinante ^^



Annie 04/04/2011 14:39


Merci pour le partage. Chaque vie a son mystère et chaque vie est inspirée.
Bon début de semaine!


Yuko 04/04/2011 14:59



Voilà le portrait d'une femme incroyable dans sa force et ses faiblesses. Consciente de ses regrets et des éléments de sa vie qu'elle n'a pas pardonné ^^ On comprend
dès lors mieux ses oeuvres et son obsession de l'enfance. C'est très touchant de découvrir cette femme, vieillissante, toujours émue quand elle évoque son père qui ne considérait pas son travail
comme un art...



Archives