Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Nov

Rebecca de Daphné du Maurier

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

Rebecca.jpg

 

Editions Albin Michel - 350 pages
Littérature britannique

Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume s'accroche aux branches et, tout au bout, niché entre la mer et les bois sombres, un château splendide : Manderley, le triomphe de Rebecca, la première Mme de Winter, belle, troublante, admirée de tous.
Un an après sa mort, le charme noir de Rebecca tient encore en son pouvoir le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre inquiétante, à son souvenir obsédant qui menacent jour après jour de plonger Manderley dans les ténèbres ?"
Quatrième de couverture.

MON AVIS : 

Grâce à une écriture fine et fluide et une délicate analyse psychologique de ses personnages, Daphné du Maurier parvient à entourer l'intrigue de son roman d'un charme mystérieux et d'une aura fantomatique. L'arrivée d'une jeune fille, ordinaire et réservée, dans un monde que gouverne encore une disparue, renforce le sentiment d'abandon et de désarroi qui saisi le lecteur dès la première page. Un passé trouble et des personnages tourmentés, qui, ancrés dans une atmosphère chimérique lente, permettent au lecteur de s'immiscer dans les sombres couloirs de Manderley, de pénétrer l'âme de ses habitants et de découvrir leurs désirs et leurs terreurs par un processus d'identification parfaitement maîtrisé. Un roman sombre et délicat, plongé dans une atmosphère gothique qui, porté par une prose imaginaire et délicate, dévoile toute l'élégance et le talent de son auteur. A découvrir !

 

Participation au challenge "Lire sous la contrainte" (Le prénom) :

 

Challenge Lire sous la contrainte

- Rebecca devait être une personne remarquable.

Je ne comprenais pas comment j'avais pu enfin prononcer ce nom. J'attendis, me demandant ce qui allait se passer. J'avais prononcer ce nom. J'avais prononcé tout haut le nom de Rebecca. C'était un extraordinaire soulagement. J'avais l'impression de m'être purgée d'une souffrance intolérable. Rebecca. J'avais dit cela tout haut.

Peut-être que je la hantais ainsi qu'elle me hantait ; elle regardait du haut de la galerie, comme avait dit Mrs Danvers, elle était assise à côté de moi quand je faisais mon courrier à son bureau. Cet imperméable que j'avais porté, ce mouchoir dont je m'étais servie, ils étaient à elle. Peut-être m'avait-elle vue les prendre. Jasper avait été son chien et courait maintenant sur mes talons. Les roses étaient à elle et je les cueillais. M'en voulait-elle et me craignait-elle, comme je lui en voulait ? Désirait-elle que Maxim soit de nouveau seul dans la maison ? J'aurais pu lutter contre une vivante, non contre une morte. S'il y avait une femme à Londres que Maxim aimât, quelqu'un à qui il écrivît, rendît visite, avec qui il dînât, avec qui il couchât, j'aurai pu lutter. Le terrain serait égal entre elle et moi. Je n'aurais pas peur. La colère; la jalousie sont des choses qu'on peut surmonter. Un jour cette femme vieillirait, ou se lasserait, ou changerait et Maxim ne l'aimerait plus. Mais Rebecca ne vieillirait jamais. Rebecca serait toujours la même. Et je ne pouvais pas la combattre. Elle était plus forte que moi.

Commenter cet article

Soma 15/11/2012 11:32

Il y a un livre sorti en poche, qui s'apppelle Cet été-là de Valérie (?) Oqmi... prix des lecteurs 2012 (les avis st un peu mitigés... enfin surtout la fin semble être frustrante)

Yuko 19/11/2012 10:32



Oui, j'en ai entendu parler... tu penses lire celui-ci ? Moi, je ne suis pas sure de participer à cette édition.. j'ai beaucoup de livres en cours :)



SAB 08/11/2012 21:18

Tu me replonges dans de très vieux souvenirs avec ce billet. Du haut de mes treize ans, j'avais adoré ce livre (et tout autant "L'auberge de la Jamaïque") et à cette époque, je n'avais pas trouvé
qu'il s'agissait de lecture pour midinettes ;) Du coup, il faudrait que je me repenche sur le cas "Daphné du Maurier".
Bisous^^

Yuko 13/11/2012 10:59



J'ai entendu des avis partagés sur "L'auberge de la Jamaïque"... mais en tout cas "Rebecca" a été une très bonne surprise et je suis contente d'avoir découvert cette
auteure grâce à ce livre ^^ Gros bisous ^^



Asphodèle 08/11/2012 19:52

J'ai aimé l'ambiance, l'étude des personnages mais ma lecture a été gâchée par une vieille traduction de 1936 je crois, donnant un style ampoulé, alambiqué qui ne m'a pas convaincue ! Mais
l'histoire est belle bien sûr, un classique pour midinettes que nous sommes toujours !!! :)

Yuko 13/11/2012 10:53



Effectivement, une mauvaise traduction peut tout gacher et c'est bien dommage parce ce livre a vraiment une atmosphère et un style bien à lui ^^



Soma 08/11/2012 12:03

Je regarde d'abord... et on verra ensuite.
J'avais lu L'auberge de la jamaique, c'est SUPER !
J'ai bien aimé Ma Cousine Rachel aussi :)

Yuko 13/11/2012 10:43



Apparemment, le prochain thème imposé est "un mois ou une saison"... un thème qui m'inspire peu. Et toi ?



Alex-Mot-à-Mots 07/11/2012 18:29

"L'auberge de la Jamaïque", que j'ai détesté !

Yuko 08/11/2012 11:13



Tant que ça ?? On me l'avait plutôt conseillé...



Archives