Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Jun

Un chagrin de passage de Françoise Sagan

Publié par Yuko  - Catégories :  #Littérature

un-chagrin-de-passage.jpg

Editions - 222 pages
Littérature française


A 40 ans, Pierre découvre qu'il a un cancer des poumons. Le médecin est formel. 
Cruelle vérité qui éclate alors que Paris resplendit et se teinte de couleurs estivales. Pierre, seul et anéantit, se tourne alors vers les femmes de sa vie : Hélène, l'épouse modèle dont il s'éloigne chaque jour, Sonia, sa ravissante et stupide maîtresse et Mathilde, son amour de jeunesse évanouit un jour d'absence...
De regards en espoirs, Pierre va porter sur lui un regard neuf, fait de tendresse et de désillusions, un regard cruel, froid et réaliste, une image de lui-même qu'il devra apprendre à modifier...

 

MON AVIS : 

Comme elle aime à le faire souvent, Françoise Sagan nous entraîne dans les méandres intérieurs d'un jeune architecte condamné à mourir... Cruelle désillusion que celle de connaître la date précise de sa mort qui remet en cause l'ensemble de sa vie. Le narrateur se veut ici à la fois tendre, poétique, miséreux et attachant. La plume de Sagan incise et révèle les sentiments cachés, les secrets désirs d'un homme dont la vie lui échappe et qui comprend l'importance des liens qu'il a (ou non) tissé tout au long de sa vie.
Une vision nouvelle, à la lueur de l'annonce de sa mort prochaine, portée par une écriture fine et complexe qui témoigne d'un talent sans cesse renouvelé. Un roman à découvrir pour son sujet autant que pour la plume qui le porte...

L'horreur avait reflué maintenant, et se cachait quelque part : dans son dos, devant lui, dehors, plus loin, en tout cas prête à revenir. Et son esprit prêt à fuir... N'importe quoi, n'importe qui, n'importe quel tranquillisant ou morphinique, un médecin roué et charitable, ou roué et cupide, les livres, la crédulité, la bonté, l'intérêt, le sadisme, tout et tous seraient les bienvenus : tout ce qui l'aiderait à s'échapper, à oublier, à désirer, à rire. Tout ce qui lui rendrait par-ci, par-là, une minute de son équilibre initial, de son goût de la vie, de son peu de courage. Il s'accrocherait au moindre désir, au moindre souvenir, au moindre air de jazz comme à des phares, ou des criques où tentent d'accoster, après un cyclone ou un typhon, les quelques épaves qui flottent encore.

Mathilde, à qui il s'était interdit de penser depuis tant d'années maintenant. Mathilde... Allait-il mourir sans la revoir ? Comme l'une de ces choses incompréhensibles, inconcevables, de l'existence? Mais après tout, l'idée de mourir sans avoir revu Mathilde n'était pas plus extravagante que ne l'avait été celle de vivre sans elle, à un moment... Une des choses dont il était sûr en tous les cas quant à la période qui l'attendait, c'était son refus du passé. Il ne devait en aucune manière se replonger dans ce qui avait été sa vie, parce que c'était la vie d'un autre homme. Un homme qui ne pensait pas du tout à sa mort, et encore moins à la date de celle-ci.

Sans moi ? Ils vivraient sans lui ? Mademoiselle Périgny vivrait sans lui, traverserait en retard les ponts de Paris qu'il aimait tant ? Pendant qu'il serait là-dessous, tout seul, au fond d'une boite, dans la terre ? Seul, froid, détruit peu à peu par le temps.Dans six mois... ? C'était impensable... Insupportable...

Commenter cet article

Sylvie, Enfin moi 25/06/2012 14:12

Un livre que j'ai adoré, remarque comme tous les Sagan...
Gros bisous ma Yuko

Yuko 26/06/2012 10:29



Je suis comme toi, très rarement déçue par Sagan, même si j'ai des préférences ! Gros bisous ma Sylvie et douce journée à toi !



mamalilou 25/06/2012 14:02

une lacune à combler, et le goût de le faire désormais...
doux bisous à toi, à construire...

Yuko 26/06/2012 10:24



Tu as plus de temps pour toi en ce moment Mamalilou ? Bises !



Lune 25/06/2012 13:15

J'aime les histoires tristes,mais moins en ce moment,j'ai envie de choses joyeuses! :)
Bisouus belle Yuko,
Lune

Yuko 26/06/2012 10:23



Je comprends jolie Lune, c'est l'arrivée de l'été, on a envie de lire des choses plus légères :) Bisous !



Asphodèle 25/06/2012 11:41

Il a l'air fort celui-ci ! Et je ne l'ai pas dans ma PAL ! Je vais y remédier dès que possible même si le sujet, pour l'instant, me tient à distance^^...

Yuko 26/06/2012 10:23



C'est vrai que le sujet peut retenir mais tu connais Sagan, elle sait faire d'un sujet terrible une histoire fascinante :)



Archives